Mercredi 8 avril 2015 – La liste des passagers

Le docteur Rau, la psychologue d’urgence de Düsseldorf, m’appelle comme convenu. Elle m’explique qu’il lui a été extrêmement difficile de trouver un psychothérapeute approprié. Il lui a fallu passer une douzaine de coups de fil. Certains ont refusé purement et simplement, d’autres n’avaient pas de disponibilités, d’autres encore lui ont fourni des réponses étranges dont elle ne me donne pas le détail. Une seule psychologue a accepté sans hésitation malgré un emploi du temps très chargé. Elle m’indique son nom et son adresse. Je la remercie. « N’hésitez pas à me recontacter. Donnez-moi de vos nouvelles, ҫa me ferait plaisir. » « Oui, volontiers »
On se dit au revoir. Je suis contente d’avoir eu le courage de faire ce pas.
J’ouvre mon ordinateur portable pour rechercher le nom du docteur Blume et j’apprends qu’elle est spécialiste de l’accompagnement des malades atteints du cancer, en psychotraumatologie et également de l’accompagnement du deuil. C’est tout à fait la personne qu’il nous faut. Je l’appelle et nous convenons d’un rendez-vous pour mon mari et moi.
Je reprends mon ordinateur. Il semblerait que la liste des passagers du vol 4U9525 ait été communiquée. J’ai peine à croire ce que Melanie affirme. Malheureusement, c’est la vérité. Je trouve la liste contenant les noms des passagers, leur âge, leur sexe, leur nationalité, leur profession et, bien sûr, l’emplacement de leur siège. Jens était assis relativement à l’avant de l’appareil, sur la gauche, côté fenêtre. Je suis horrifiée.
Qu’est-ce qu’il a ressenti lorsque l’avion s’est rapproché des falaises avant de percuter la montagne dans une descente vertigineuse ? Combien de temps les passagers ont-ils subi la peur de mourir ? A-t-il été témoin des coups portés par le commandant de bord sur la porte du cockpit avec un objet dur et l’a-t-il entendu lui ordonner d’une voix forte d’ouvrir la porte ? Est-ce que les passagers ont adopté une attitude particulière conforme à certaines mesures de sécurité ? Ont-ils respecté d’autres mesures ?
Combien de temps a duré la torture des passagers ?
Ce sont les pensées qui s’incrustent dans mon cerveau un peu plus profondément de jour en jour. Peut-être que Jens dormait et n’a rien remarqué ? On ne le saura jamais. Tout du moins, le jour du drame, Melanie avait reҫu un texto de Jens avant le départ de l’avion, lui communiquant qu’il était épuisé et qu’il se réjouissait de retrouver son lit.
Dans les médias, une information circule selon laquelle une vidéo des derniers instants du vol avant le crash aurait été retrouvée. Que dois-je en penser ? S’agit-il d’une fausse vidéo ? Est-il nécessaire que je fasse des recherches ?
Non, il ne vaut mieux pas. Mes nerfs ne le supporteraient pas.

© Brigitte Voß / Traduction: Isabelle Frommer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s